LA PEYRADE MON VILLAGE

LA PEYRADE MON VILLAGE

:

 Durant la seconde guerre mondiale vers 1940

prisonniers au Stalag 7A

A Guagliano, X

X, R Mazel

(photo apportée par Jules Guagliano)





Commentaires

  • julio 76 messages

    Oui mon père est celui qui se trouve debout à gauche une marguerite au coin des lèvres .

  • Maryline 156 messages

    Julio bonjour,
    Est-ce que vous pouvez raconter les circonstances dans lesquelles votre père a été fait prisonnier, ses conditions de détention, les dates ?
    A les voir bouquet à la main, marguerite à la bouche, ça me rappelle le film avec Fernandel "La vache et le prisonnier", qui commence près de Munich aussi, avec des scènes d'une telle humanité (la famille chez qui il passe une soirée et dont le fils est à Marseille...).
    Je suis née 9 ans après la fin de la guerre, j'avais 8 ans (1962) quand mes grands-parents Targa ont acheté la télé, et j'ai été nourrie de films de guerre et des souvenirs de ma famille.
    Ce qui ne m'a pas empêchée d'aimer l'Allemagne, la Bavière en particulier. Je pense que c'est la musique qui m'y a amenée.
    J'ai très tôt fait la différence entre les Allemands et les Nazis et je suis choquée que des jeunes de l'âge de ma fille (la trentaine) ignorent encore qu'il y a eu une résistance allemande (La Blanche Rose, etc.).
    J'ai raconté ailleurs dans le blog l'amitié que mon oncle (STO à Spire à 20 ans) avait nouée avec son contremaître allemand et qui a duré jusqu'au décès de Pius dans les années 80.

    • julio 76 messages
      julio Maryline · 3 janvier 2015

      Je ne peux pas vous raconter les circonstances dans les quelles mon père a été fait prisonnier .Je ne sais seulement qu'il n'a pas été mal traité durant son séjour en baraquement et ensuite il a dû aller travailler dans une ferme non loin de là et sa captivité s'est très bien déroulée

    • Maryline 156 messages

      Comme dans le film ! Certains ont eu plus de "chance" que d'autres.
      A Reims, pendant 10 ans, j'ai habité, en plein centre, à quelques mètres de la maison de la Gestapo (si je l'ai déjà écrit sur le blog, il faut me dire que je radote, hein La Peyradois). Ils l'ont laissée en état jusque dans les années 90. C'était absolument sinistre, même des décennies après.
      Puis elle a été rasée et ils l'ont remplacée par le square des Victimes de la Gestapo. Ils y ont collecté sur un mur certaines des plaques qui m'avaient bouleversée quand j'étais arrivée là-bas, plaques commémoratives sur les maisons où avaient vécu des Rémois, Rémoises, arrêtés, déportés, fusillés... On ne voyait pas ça en bas.
      Ma mère poussait toujours des hauts cris quand ma grand-mère Targa nous disait :"Il vous faudrait une bonne guerre !"

    • Maryline 156 messages

      Coquille : La Rose Blanche (j'avais le nom en allemand en tête).

  • Daniel

    Apparemment le stalag 7 A se trouvait à Moosburg en Allemagne en Bavière. pour Jules Guagliano, il existe un site qui est :
    www.moosburg.org
    Voilà si cela peut aider.