Sabatier Maurice - LA PEYRADE MON VILLAGE

LA PEYRADE MON VILLAGE

LA PEYRADE MON VILLAGE

Sabatier Maurice


Yves Coppens

 

En mars 1977, un La Peyradois faisait la une du Midi Libre. En effet le fils de Mme et de Mr Sabatier, Maurice Sabatier  féru de recherches archéologiques et de paléontologie partait en mission  en Ethiopie. A cette époque notre historien local , Mr Blanc, y avait consacré un article dans le Midi Libre. Cet article est reproduit ici . Bonne Lecture.

"Nous avons eu il y a quelques jours, la visite d'un étudiant Maurice Sabatier. Ce jeune La Peyradois, ancien élève du lycée Paul Valéry de Sète, fit un moment partie de l'équipe de jeunes élèves qui le dimanche matin venaient remuer la terre du Barrou pour retrouver le passé de l'île de Sète. Passionné de recherche il fouillait aussi une brèche de remplissage karstique de la Gardiole , recherchant les fossiles d'animaux qui avaient vécu là pendant l'ère tertiaire. Cette passion de la connaissance devait le conduire à la Faculté des Sciences de Montpellier, ou il travaille aujourd'hui  dans le laboratoire de paléontologie  dirigé par Mr Thaler, et ou il accumule les documents en vue de préparer une thèse. Maurice Sabatier, apprécié pour ses qualités de chercheur mais aussi pour son sérieux et sa probité scientifique a été mis en relation avec Mr Yves Coppens, sous directeur du musée de l'homme, à Paris, et a été choisi par lui pour faire partie de la mission IARE.


Cette mission est chargée de recherche en Ethiopie, elle est composée d'Américains et de Français qui continuent les recherches entreprises voici quatre ans sur les origines de l'homme.


 

Maurice Sabatier et les Afars

 

Ces recherches se poursuivent sur les pentes du versant oriental du massif Ethiopien dans la vallée de la rivière Aouach. En octobre , après un bref séjour dans la capitale de l'Ethiopie, la mission organisée chargea son matériel sur les voitures tout terrain et le convoi accompagné par une escorte armée , gagna le sud ouest par les routes poussiéreuses des Afars, ou voici deux ans fut découverte "Lucie".


 

 

Lucie est un femme, ou du moins quelques restes fossiles d'une femelle qui vécut il y a environ trois millions d'années et qui appartient à un groupe très ancien des premiers hominidés. Tandis que les Américains recherchaient surtout des fossiles tels que : mandibules, dents isolées, ossements divers, Maurice Sabatier lui dirigeait plus spécialement ses recherches vers des fossiles de la micro-faune, notamment des petits rongeurs fossiles qui permettent de reconstituer l'environnement des premiers hommes. Cette recherche lui permit de découvrir des cranes d'éléphants ayant vécu il y a près de quatre million d'années.  Cette mission internationale travaillait avec le concours des Afars


 

 

Ceux ci maniant aussi bien leurs vieux fusils que leurs lances avec dextérité. leur cuisinier leur préparait de la viande de chèvre, et de dromadaire, leur pain était cuit sur place dans un trou à même le sol. Bananes, oranges et citrons formaient leurs desserts. La température atteignait les 40 degrés le jour et   dépassait rarement 13 degrés la nuit. L'eau de la rivière Aouach leur servait pour se désaltérer, ainsi que pour cuisiner. Il a regagné La Peyrade avec une ample moisson de documents contenus dans plusieurs sacs.

" Revenu en parfaite santé, ses anciens professeurs de Paul Valéry peuvent ils être fier de lui. "

(Commentaire Mr Blanc du Midi Libre de mars 1977)

(Photo apportée par Roselyne Sabatier)