LA PEYRADE MON VILLAGE

LA PEYRADE MON VILLAGE

la plage

8 appréciations
Hors-ligne
Souvenirs et nostalgie . 
L'été était apprécié ,on se contentait de peu .On n 'avait pas le choix,pas d'argent de poche un vélo pas neuf pour les uns ,un solex sans moteur pour les autres.Souvenez vous de cette grosse chaleur au village ,tout était tranquille, pas ou pratiquement pas de passage de voitures ,un dessert, les vacances ,la sieste , bref un été d'avant.
La seule solution la plage mais il fallait savoir nager ou etre accompagné .Souvent a pied , on prenait le chemin de la première digue .La route était longue et tranquille ,le goudron était chaud ,on sentait sa chaleur a travers les semelles en corde de nos sandales de couleurs achetaient chez Molinier .L'odeur du goudron , des soussouilles, l'odeur de l'étang d'algues et de vase.Cette chaleur qui vous faisait couler la transpiration une gourde d'eau fini avant d'etre arrivée tout était normal et agréable .
C'était l'odeur de notre territoire. Voila enfin l'oasis et le passage a niveau , ce voile en surface qui se forme sur la voie et qui déforme tout sur un mètre de hauteur .,et puis voila cet frais et iodé qui vous remplit les poumons et vous sèche la transpiration.............


An 1959 1 ère digue  Michel et moi


Dernière modification le lundi 23 Mars 2015 à 18:19:46
Fils de Joseph et de Marie de Lapeyrade
Temporairement indisponible

Temporairement indisponible

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres