LA PEYRADE MON VILLAGE

LA PEYRADE MON VILLAGE

Commerces d'antan

4 appréciations
Hors-ligne

Sans vouloir jouer les rabat-joie afin de savoir si la vie était mieux avant, la nostalgie de notre passé me permet de dire que ce n'était pas si mal. La Peyrade comportait tout de même de nombreux commerces et sans prendre sa voiture (pour ceux qui en possédaient une), on pouvait faire ses courses en restant au village. De nos jours certains ont disparu, tel la bourrellerie de Mr Priou , la cordonnerie de Mr Poggetti, les docks méridionaux de Mme et Mr Chabbert, l'épicerie de Mme et Mr Pibou, ou les effluves et odeurs d'oranges, de fruits exotiques et épices du monde nous accueillaient lorsque l'on rentrait dans leur commerce. Qui ne se souvient pas de la venue du camion de Rovira sur l'esplanade, le bazar de Mme et Mr Molinier, ou l'on trouvait tout , de la bouteille de lait, au baril de lessive Bonux avec son cadeau, en passant par mes journaux favoris tel le journal de Mickey, Akim ect. Une pensée aussi pour les boulangeries Martinez et Bourret, La régie pour le tabac de la famille Termes, la droguerie de Mr Juvin, L'économat 3 J de la famille Palau, que Jean Claude transformera en salon de coiffure. Les salons de coiffure de Raymond Lopez (qui coupait gratis les cheveux pour les militaires La Peyradois), et de Charles. La librairie de
Mme et Mr Pauvert, la poste de Mme et Mr Jurey,j'en oublie surement. Les temps ont fait que la Peyrade n'est plus celle que nous avons connu, mais nos souvenirs empreints de nostalgie, nous permettent ce retour en arrière , et comme le disait Pierre Dac: " Rien n'est plus agaçant que de ne pas se rappeler ce dont on ne parvient pas à se souvenir et rien n'est plus énervant que de se souvenir de ce qu'on voudrait parvenir à oublier"

3 appréciations
Hors-ligne
On n'avait pas besoin de grand-chose !
Avant que ma mère passe son permis (1964), on n'allait à Sète que pour s'habiller (à chaque changement de saison, parce qu'on grandissait et qu'on ne pouvait pas remettre les vêtements de l'année précédente), pour aller chez le dentiste (j'ai bénéficié des débuts de l'orthodontie, appareils en haut et en bas, il m'arrivait de faire des bulles en parlant) et c'est tout.
On prenait le car devant la pharmacie, ma mère mentait régulièrement sur mon âge pour payer moins cher, parce que j'ai toujours été petite pour mon âge et je faisais la tronche à chaque fois.
Ma grand-mère Targa allait au marché à Frontignan tous les jeudis pour ramener du cheval, des tripes, des "baldanes" (chapelet de petits boudins noirs avec des morceaux de gras).
On avait tout le reste au jardin : poules, lapins, canards (à une époque), fruits, légumes.
On m'envoyait aux docks ou chez Pibou pour le fond d'épicerie (sucre, huile...).
On n'est jamais allées à Montpellier.
Quand le 1er Mammouth a ouvert, Martine y est allée avec ses parents et m'a raconté que ça avait la forme d'un mammouth, qu'on se retrouvait dans l'oreille ou la trompe, etc. J'ai toujours gobé tout ce qu'elle me disait et j'ai tanné ma mère pour qu'elle nous y amène. La déception ! Mais je ne lui ai pas retiré ma confiance.
Une chose dont j'avais horreur : le jardin donnait bien et ma grand-mère laissait la porte sur la traverse ouverte, avec un cageot sur une chaise et le surplus dedans. Elle me faisait traverser la route et me demandait de passer devant chez Chabert sans avoir l'air de rien et de mémoriser les prix des tomates, haricots verts, bref, de ce qu'elle avait à vendre. Comment voulez-vous avoir l'air de rien à LP en regardant la devanture quand vous êtes haute comme 3 pommes ? Si encore il y avait eu des vitrines après, mais là, rien ! Quand j'avais tous les renseignements en tête, je revenais, sans avoir l'air de rien, Mamé me disait quand je pouvais retraverser et elle écrivait sur une ardoise (elle ne savait pas écrire mais elle savait compter et elle connaissait les chiffres) les prix en les mettant un peu moins chers que ceux que je lui répétais.
L'enfant est le père de l'homme (William Wordsworth)
isabelle

Bonjour je suis tees touchée par ses souvenirs qui évoquent une enfance heureuse!😰

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 200 autres membres