LA PEYRADE MON VILLAGE

LA PEYRADE MON VILLAGE

Cadastre et plan La Peyradois



 Cadastre de La Peyrade, la première Peirade

à gauche la deuxième Peirade est en projet

(Source Pierres Vives Montpellier)


1730 Carte de La Peyrade
1730 Carte de La Peyrade :

Plan sur la Peyrade vers 1730,

le pont et la chaussée ne sont pas en construction.

La première peirade est toujours en service ,

à la place du château était le mas

des révérends pères jésuites.

(Source Pierres Vives)


plan de La Peyrade
plan de La Peyrade :

La Peyrade en 1736

St Joseph a laissé la place au chateau de La Peyrade

Le port de La Peyrade au bas de la rue de La Peyrade vieille

(Source Pierres Vives)


1744  Plan
1744 Plan :

Carte La Peyradoise 1744

(Source Pierres Vives)


1746 Nouveau chemin de Frontignan à Cette
1746 Nouveau chemin de Frontignan à Cette :

Projet du nouveau chemin de Frontignan à Cette,

notre route nationale

(Source Pierres Vives Montpellier)


1746 Nouveau chemin de Frontignan à Cette
1746 Nouveau chemin de Frontignan à Cette :

1746, Projet de nouveau chemin entre Frontignan et Cette,

on aperçoit notre chemin allant de Frontignan à Cette dit "le bas" (la traverse des Lierles), et le mas Reboul, au giratoire actuel de Genin.

(Source Pierres Vives Montpellier)


1746 Nouveau chemin de Frontignan à Cette
1746 Nouveau chemin de Frontignan à Cette :

1746 Projet du nouveau chemin entre Frontignan et Cette

La traversée de La Peyrade, le carrefour actuel, le petit chemin (la traverse des Lierles),le chemin de Cette (la route de Balaruc), la métairie Cassaigne (le château de La Peyrade), le pont à 52 arches et les forts de La Peyrade.

(Source Pierres Vives Montpellier)


La Peyrade vers 1755
La Peyrade vers 1755 :

La Peyrade vers 1755

Le pont de 52 arches est construit, la nouvelle 

route de La Peyrade à Montpellier est ouverte

Aucune construction, La Peyrade n'est pas crée

(Source Pierres Vives)


1760
1760 :

1760

La nouvelle chaussée est construite, le port

de La Peyrade est toujours présent, mais pour

peu de temps.

(Archives Pierres Vives)


 Cadastre La Peyradois reproduit de 1773

Certaines métairies sont reportées inconnues

à ce jour: Métairie Pascal, Métairie de Malaval, 

Métairie d' Alerieu et Masure ???

(Histoire de Sète Privat 1987)


Fort Thomond au bout du pont de La Peyrade

Une jetée était programmée en 1778. Celle ci

n'a pas vu le jour.

(Source Archives départementales de l'Hérault  Pierres Vives)


1807 Plan de La Peyrade
1807 Plan de La Peyrade :

1807

Cadastre de La Peyrade

L'étang à la hauteur de l'ancien stade n'est pas comblé, au

bas de Fernadié, les marais sont là, le mas de Frézou (Bressac)

le mas de Roux (Château de La Peyrade)

La Peyrade n'est que vignes, terres laboyrables ou infertiles,

marais, herme (désert, friche)

(Source Pierres Vives)


Cadastre du village et ses campagnes

 datant du 1 novembre 1818

(source Archives Pierres Vives Montpellier)


 Cadastre La Peyradois du 1 novembre 1818

On aperçoit la deuxième peirade construite de 1732 a 1752

Le poste de douane à l'emplacement du giratoire d'entrée, 

ainsi que les fortifications du pont côté Sète qui existaient

encore dans les années 1970

(source archives Pierres Vives Montpellier)

 

 


 Cadastre de La Peyrade du 1 novembre 1818

On aperçoit en bas la campagne Fernadie , puis Vilaro , maintenant Nadal

La campagne Frézou , puis Lafarge et maintenant l'APEI

A droite: le Mas de Chave

Campagne Herail puis plus tard Batigne et Mereville

(source archives Pierres Vives Montpellier)

 

 

 


 Cadastre de La Peyrade du 1 novembre 1818

Le mas de Garonne à l'emplacement du lotissement des tennis route de Balaruc

Le mas de Suède et le chemin de Mattemalles

(source archives Pierres Vives Montpellier)

 

 


 Cadastre de La Peyrade du 1 novembre 1818

le mas de Bernadou route de Balaruc

la croix de fer

le chemin de Mattemalles et les Rouires

(source archives Pierres Vives Montpellier)

 

 

 


 Cadastre de La Peyrade du 1 novembre 1818

L'actuel chemin des Lierles

La montée de Reboul

Le chemin en bordure de l'étang

(source archives Pierres Vives Montpellier)

 

 

 

 


 Cadastre de La Peyrade du 1 novembre 1818

en prolongement de la route de Balaruc se tenait la rue

de La Peirade vieille , prolongée jusqu'à la première peirade

et de l'autre côté du canal le "port" de La Peyrade

(source archives Pierres Vives Montpellier)

 

 


 Cadastre du 1 novembre 1818

(source archives Pierres Vives Montpellier)