LA PEYRADE MON VILLAGE

LA PEYRADE MON VILLAGE

Disparition!!

8 appréciations
Hors-ligne
Apres les pierres du pont , un vestige de la voie ferré de la Bordelaise.
Porté disparut !! kidnappé !!



Dernière modification le lundi 16 Mai 2016 à 08:12:28
Fils de Joseph et de Marie de Lapeyrade

Petit a petit tout fout le camp. Nos administrateurs communaux, ont délaissés notre patrimoine tel que le pont de 52 arches, La Peyrade devient une ville fantôme, une ville dortoir, et à la lecture du Midi Libre de ce jour au sujet des festivités de cet été, rien sur La Peyrade, même pas la fête locale de la St Jean du mois de juin. Effectivement, la commune de Frontignan La Peyrade s'arrête à la montée de Reboul. La Peyrade a toujours été le parent pauvre de la commune et cela continue.

2 appréciations
Hors-ligne
bonjour
je pense que l'Histoire est le dernier souci de nos dirigeants .... La Peyrade n'est pas seule. 
Des exemples proches : Sète est célèbre pour être une ville où aucun monument historique n'est à visiter (tout est démoli, au nom du "progrès.... ??? On n'a qu'à voir les immeubles récents) . Frontignan ville ne met pas en valeur son histoire et les murs en garrigue partent dans les jardins "paysagés" des villas, et Mèze a enterré son cimetière ancien et ses murs sous des pavés, sans même une plaque de commémoration ...

4 appréciations
Hors-ligne
Rosemary
J'avais parlé à l'époque du pont de La Peyrade à la mairie de Frontignan, on m'a répondu, le pont n'est pas chez nous, il appartient à Sète, Sète nous répondu la même chose , que le pont appartenait à Frontignan. De toute manière quand on ne veux rien faire , on ne fais rien. Pourtant, une plaque sur la nouvelle passerelle du pont, et rénover les 3 ou 4 arches qui restent, cela ne gréverait pas le budget communal, car tout passe sur Frontignan, La Peyrade, elle ne voit rien venir, cela fait des décennies que cela existe. Désespérant.

2 appréciations
Hors-ligne
Rebonjour,
S'il reste encore quelque chose à sauver, et tant que c'est encore temps, pourquoi n'existerait-il pas une association de bénévoles pour essayer de remettre les vestiges en évidence ? Il y a bien une association qui restaure les bories en garrigue ?
Comme on dit, on n'est jamais mieux servi que par soi-même, et rester là, les bras croisés, à attendre que nos chers têtes pensantes se penche sur ce problème, loin de leurs soucis, c'est faire exactement comme eux !! 
Avec le savoir des historiens du coin qui ont étudié sans doute la documentation - bien fournie - sur ce pont, avec le savoir faire de nos maçons en activité ou à la retraite, et des volontaires IMPLIQUéS dans la vie du village, cela ne devrait pas être impossible non ?
Et n'avons-nous pas des représentants européens, assis sur des sommes considérables dédiées à la culture ? On ne pourrait pas solliciter un peu d'aide ?
Juste une suggestion.

0 appréciations
Hors-ligne
C'était de la ferraille
Les rails sont probablement sur des traverses en bois
Ce qui compte, c'est l'emprise au sol de la voie
publique ou privée
Bravo pour la réhabilitation de la Peyrade de Pitot en voie cyclable

8 appréciations
Hors-ligne
 Malheureusement  il y avait la aussi un chemin ancestral de La Peyrade a Balaruc . Je dirai même le primitif.
Mais pour ce portillon !! s'il fini dans quelques jardins , c'est tant mieux !! mais s'il a fini a la ferraille a trois centimes "£" du kilogramme  ce que je crois !!et bien c'est dommage !!
Fils de Joseph et de Marie de Lapeyrade

1 appréciations
Hors-ligne
C est une bonne idee de créer une association pour remettre en evidence les vestiges de notre cher village qui nous à vu naitre et grandir.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 200 autres membres