LA PEYRADE MON VILLAGE

LA PEYRADE MON VILLAGE

Généalogie

3 appréciations
Hors-ligne
Je me suis inscrite au club de généalogie du coin (Nord-Isère) en avril l'année dernière mais n'ai commencé mes recherches sur internet qu'au dernier trimestre 2014. Je débute donc mais suis passionnée et même complètement accro.
Entre LP mon village, les petites anecdotes pour ma fille et mon arbre, grand retour dans le passé.
Je voudrais savoir si d'autres de LP font des recherches généalogiques pour pouvoir échanger, comparer, compléter...
Comme on est nombreux à être d'origine espagnole, ça peut être intéressant aussi de partager des tuyaux.
L'enfant est le père de l'homme (William Wordsworth)

8 appréciations
Hors-ligne
Bonneric  Aude  1730 apres plus de papier ou voir sur place
Aigrefeuille  Aveyron 1659 apres plus de papiers
apres il faut chercher dans les actes notariers 
Minguez Espagne  impossible  

Dernière modification le mardi 17 Février 2015 à 12:01:16
Fils de Joseph et de Marie de Lapeyrade

3 appréciations
Hors-ligne
Pouget, bien localisé dans l'Hérault (LP, Balaruc-les-Bains, Aumes, Aspiran surtout), je remonte aussi vers 1650 mais il faut que je farfouille encore un peu dans les archives départementales (internet). Je commence à avoir du mal à lire les actes. Je n'ai suivi que mon nom, mais je commence à peine.
Les branches féminines que j'ai délaissées pour l'instant (Castanié, Sicard, Roques, Martin, Samson, Lauret, Farussac), c'est aussi Montagnac, Neffiès, Aniane.
Les Targa/Adell : pas de réponse des 2 villages de Catalogne contactés par mail. Au club, on nous a dit que l'Italie et l'Espagne sont les plus difficiles : rien ou pas grand-chose en ligne.
Mais avant que j'aie retrouvé tout le monde du côté paternel, ça le sera peut-être : c'est tentaculaire !
Que des gens très simples : ramonet, laboureur, cultivateur, agriculteur, tuilier, cocher, garde-champêtre, brassier (= qui loue ses bras). En général, les femmes ne signent pas ("a déclaré ne pas savoir").
L'enfant est le père de l'homme (William Wordsworth)

1 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Maryline, je suis la fille de Maguy Lardat qui travaillait à l' ecole maternelle avec Madine et j'ai debuté ma genealogie il y a maintenant 10 ans.J'ai commence par la famille de ma mère du coté paternel et j' ai fait des découverte s .Si tu as besoin d'aide je pourrai t'aider volontiers.

3 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir Cetara,
Génial, merci.
Juste je ne sais pas trop si on peut continuer sur le blog ou si on passe aux adresses mail perso. Tu me diras.
Je ne reviens pas sur le blog d'ici la semaine prochaine.
L'enfant est le père de l'homme (William Wordsworth)

0 appréciations
Hors-ligne
JEte donne mon e_mail bien volontiers : marietheresecampestre@gmail.com      .Je venais souvent chez tes grand parents avec mon grand -père Marius, et je me souviens du jardin,et du grand figuier, derrière le petit portillon à droite .  MARIE THERESE.

3 appréciations
Hors-ligne
Coucou Cetara,
Je reviens de ma séance au Club (1er samedi du mois).
Je comptais sur eux pour m'aider à déchiffrer 3 actes d'avant 1700 mais ils n'ont pas de solution. Comment tu fais, toi ? Tu connais quelqu'un ? C'est vraiment illisible et c'est dommage parce que je vais être coincée : je n'arrive pas à lire les noms autres que la lignée.
Merci d'avance de ta réponse et excellent week-end
L'enfant est le père de l'homme (William Wordsworth)

3 appréciations
Hors-ligne
Appel à tous :
Au recensement de 1921 à LP, il y avait foule au foyer de mon grand-père Pouget :
- lui et son épouse (enceinte de leur 1er qui allait être mon parrain René)
- les parents de son épouse : les Castanier Siméon et Rosalie de Montagnac)
- les Brunel Jean (né en 1878) et Léontine (née en 1885) : ceux-là, je n'en ai jamais entendu parler. Quelqu'un connaît ? Ca me ferait gagner du temps dans mes recherches et ça éluciderait un mystère pour moi.
Merci d'avance.
L'enfant est le père de l'homme (William Wordsworth)

8 appréciations
Hors-ligne
Il y avait ici la famille Brunel ils habitaient en face la pharmacie a l'époque de l'allée de mûriers qui menait a la campagne Villaro un  de leurs famille  collègue de mon oncle Henri habitait entre la poste et le dok , demain  je vais au RG  je te tiens  au courant
 

 
Fils de Joseph et de Marie de Lapeyrade

3 appréciations
Hors-ligne
OK, merci, n'oublie pas ta panoplie de 007.
Ton poulet déplumé me donne la fringale, c'est l'heure !
L'enfant est le père de l'homme (William Wordsworth)

1 appréciations
Hors-ligne
Maryline,  ,j'ai moi aussi des Pouget dans ma genealogie du coté paternel de ma mère . L'ancetre etait né aux alentours de 1690 à Bonnevialle diocèse de Rodez. Puis on les retrouve à Sete en 1757et enfin une Pouget s''est mariee avec un Dezon de Sete .Leur fille s
 ' etant mariée  avec le grand père de ma mère.Jules de Cabrol. Pour ce qui est des Brunel dans les annèes 1960 ils habitaient sur la route nationnale à coté de MmeCano  et dans le meme immeuble quE la famille Buj.ILS avaient une fille  et un fils bien plus jeune. ils ont démenagé de La Peyrade il y a longtemps.

8 appréciations
Hors-ligne
  Moi le BRUNEL  Celui qui habitait en face la pharmacie s'appelait  ADRIEN,  on a aucune photo de l'entre de la campagne , ""C'EST TERRIBLE "" il y avait deux gros lions sur les piliers.
ADRIEN c'est le grand père  si on compare  avec notre age , donc son fils  je crois s'il est encore en vie s'appelait EMILE avait les cheveux blanc  et aurait pas loin des 90 ans peut etre plus ,il faisait maçon avec GUY BERNARD,puis bricolait a la vigne , il entretenait la vigne du père a JEAN CLAUDE LAURENT  qui habite lui rue de la victoire,J C LAURENT le cousin de YANIC MOLINIER . BRUNEL  avait deux fils un jeune   décédé il y a longtemps et un plus jeune que nous je crois. 
BON  la M.T me met le doute  le dernier fille ou fils!!!!
 JULE  pourra te renseigner c'est sur
VOILA FILLE  C'EST TOUT  



 

Dernière modification le dimanche 08 Mars 2015 à 20:25:16
Fils de Joseph et de Marie de Lapeyrade

3 appréciations
Hors-ligne
Merci merci pour tout ça.
Cetara : j'ai fait ce qu'on m'a dit au club : remonter de mariage en mariage, c'est l'acte où il y a le plus de renseignements. Mais j'ai donc délaissé pour l'instant les branches féminines, les frères et sœurs, etc. Quand je serai complètement coincée, ce qui ne devrait tarder parce que je ne pensais même pas remonter avant la Révolution (on dit que tout a disparu à cette période, il faut croire que les événements n'ont pas touché Aspiran, ils avaient autre chose à faire que danser la carmagnole, mes travailleurs de la terre) et que je ne peux pas lire les actes (si quelqu'un a des prédispositions pour déchiffrer les actes anciens, merci de me le faire savoir, je peux mettre les 3 actes, pour l'instant, qui me posent problème en ligne et ça me rendrait vachement service) (ouh ! quelle longue phrase !), je redescendrai comme un parapluie avec les femmes et collatéraux et on se trouvera sans doute des ancêtres Pouget communs. Comme je te l'ai dit l'autre fois au téléphone, le président du club, qui est Belge pourtant, dit que nous sommes tous cousins.
Daniel M. : A ton avis, que faisait le couple Brunel de 43 et 36 ans chez mes grands-parents Pouget (25 et 28 ans) avec les beaux-parents Castanier au milieu ? Si encore on était dans la haute avec couple de domestiques, mais pas du tout, mon grand-père travaillait à l'usine à gaz et le Brunel était ouvrier à la Bordelaise. Ou alors, les accolades dans le recensement sont mal mises et tout ce petit monde ne cohabitait pas. Quel merdier !
L'enfant est le père de l'homme (William Wordsworth)

1 appréciations
Hors-ligne
Bonsoir, je peux essayer de traduire tes actes car  pour certains des miens je suis remonté jusqu'en 1650.

3 appréciations
Hors-ligne
Bon, plusieurs choses :
- apparemment, mission impossible pour déchiffrer 2 de mes actes. Appel aux bonnes volontés : y en a-t-il parmi vous qui ont l'habitude des textes anciens et qui pourraient m'aider ? Merci d'avance de votre réponse.
- Cetara, puisque ton grand-père et celui de Christine étaient frères, vous êtes cousines au 2e degré et, puisque tu as des Pouget dans ta généalogie, il y a des chances pour que j'aie un lien de parenté avec Christine. Je  ne m'en étais jamais doutée, ça m'ouvre des horizons. A piocher...
- Je reçois aujourd'hui une réponse de la mairie de Pauls (Catalogne) et je viens d'ajouter 10 personnes dans mon arbre : je remonte vers 1810 du côté de mon grand-père Targa. Il y a eu un incendie à la mairie en 1890 et tout a été détruit mais on a pu me retrouver les noms et prénoms des arrière-grands-parents de mon grand-père.
Du côté de ma grand-mère (Aldover, en Catalogne aussi), ce sera un peu plus long, plus administratif, mais il paraît que ça suit son cours.
Si ça intéresse quelqu'un que je lui passe les mails qu'une collègue m'a traduit en espagnol pour faire ses propres recherches, ce sera avec plaisir. Les adresses mail des mairies, c'est dans internet.
L'enfant est le père de l'homme (William Wordsworth)

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 200 autres membres